Contactez-nous

ITE et amiante : un risque à ne pas sous-évaluer!

Date de publication : 26/01/2021

Solution régulièrement envisagée dans le cadre des travaux d’efficacité énergétique, la pose d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE) doit être accompagnée par une évaluation des risques d’exposition à l’amiante.

Comme de nombreuses autres parties des bâtiments, les façades comportent aussi, de façon très fréquente, des matériaux et produits contenant de l’amiante (MPCA). Le fibrociment des murs et les bardages en sont les éléments les plus visibles.

Mais l’amiante peut également être présent dans les enduits projetés, les colles, les joints, etc. Les risques d’exposition aux fibres d’amiante cancérigènes au cours d’une intervention sur une façade sont donc grands et il convient de s’en protéger en réalisant une évaluation préalable par le biais d’un repérage amiante avant travaux (RAT).

Certes, la pose d’une ITE n’est pas toujours corrélée à la réalisation d’un ravalement. Pour autant, cela ne signifie pas que les risques n’existent pas. Très souvent, des percements sont en effet nécessaires pour fixer les éléments de l’ITE et ces percements peuvent s’avérer particulièrement dangereux s’ils concernent des MPCA.

L’identification de la présence d’amiante permettra de mettre en œuvre les équipements de protection collective et individuelle adéquats comme le port d’EPI, l’utilisation d’une cloche aspirante, etc.

Surtout, l’intervention sur des façades amiantées rendra obligatoire au donneur d’ordre de faire appel à une entreprise formée au risque amiante (SS4), voire à une entreprise certifiée de désamiantage en cas de retrait de MPCA.


« Retour aux actualités

Ils nous font confiance

Trouvez
votre agence
la plus proche

En cliquant sur la carte

Certification et Assurance

Diagnostiqueurs
certifiés par

Diagnostic amiante vertou

Nos interventions sont
assurées par

DPE Rennes